Etre accompagné dans son quotidien pour sortir de la problématique du poids et de l’obsession alimentaire

Il sûr qu’une pratique des régimes conduit dans 96% (source Anses) des situations à une reprise de poids lors de l’arrêt. Lorsque l’on vous vante les kilos perdus, sachez que dans la majeure des situations, la personne est bien ancrée dans cette problématique de poids et je vous invite à ne pas vous laissez berner par ces sirènes.

En effet, croire que la problématique se résout par la disparition des kilos est une erreur majeure. Car au poids désiré l’angoisse d’une possible reprise est le plus élevée!

Tout l’enjeu du spécialisé en diététique se joue ici. En partie, en comprenant que les mécanismes de régime conduisent à l’augmentation de l’obsession alimentaire par un rapport pathologique au poids. L’objectif du soin devient une modification profonde du rapport à l’alimentation. C’est en améliorant son rapport à la nourriture que la perte de poids devient alors possible.

C’est le travail du professionnel et qui peut aussi être réalisé en ligne.

Il passe par une meilleure connaissance sur la physiologie alimentaire dans un premier temps puis un travail sur les problématiques émotionnelles qui peuvent-être liées aux émotions.

Dire que c’est par émotion que l’on mange est une chose vraie mais en même temps vous connaissez le mécanisme et pour autant il continue de se reproduire. Observer n’est pas une condition suffisante pour « agir pour soi ».

Pour un suivi en ligne, la prise en charge est de de 50€ mensuel pour tous les échanges par mail.

Pour le suivi merci de me contacter à sahuc.nicolas@gmail.com

 

Mieux comprendre

ITV du spécialiste sur sa pratique

  • Vous n’utilisez pas la balance dans vos consultations, pourquoi ? 

C’est un outil et comme tout outil, on essaie de l’utiliser de manière judicieuse. Il est nécessaire de se poser la question quel est l’utilité de se poser tout le temps, est-ce vraiment une mesure fiable ? La balance est plutôt très mal utilisé et cette mauvaise utilisation conduit à de la souffrance. 

Bien utilisé, l’outil nous permet de rassurer, de conseiller, d’adapter à la situation. Prenons l’exemple d’une personne souffrant de cancer, si la perte de poids est rapide nous pouvons plus facilement adapter les conseils pour lutter contre la dénutrition. 

Lors d’un trouble alimentaire, si la perte de poids est très rapide, alors on peut agir plus rapidement pour aider la personne, en souhaitant que nous passions par la case hospitalisation. 

  • Comment vous y prenez vous ? Sur quoi vous basez vous ? 

Dans un travail de perte de poids, lorsque l’alimentation retrouve sa place, dans un contexte de bonne cohabitation entre corps/mental, alors la personne va dégonfler. Les sensations après un repas sont meilleures. Rapidement on se sent mieux et on a l’impression de perdre du poids. Mais la balance dit souvent la mauvaise information. Il y a une incompréhension entre le vécu de la personne et ce que dit la balance. Le drame est que la plus part du temps les personnes vont regarder seulement la balance, ce qui les conduira à un futur échec et une reprise de poids certains et d’autres à continuer de contrôler leur poids.

  • Quelles sont vos autres manières de procéder qui différeraient de vos confères ? 

Chaque professionnel possède son éthique et sa façon de travailler. Elles sont différentes, et doivent s’adapter à chaque personne. Les cursus des études et la réflexion éthique vont faire que les professionnels sont différents et parfois complémentaires. 

Il est plus judicieux qu’aujourd’hui nous ayons une formation plus complète et plus longue. Les études de diététicien sont assez courtes mais très dense. Le taux de réussite est faible du fait de la complexicité des études. Bien souvent les réussites se font sur 3 ou 4 ans. 

Puis la formation continue sera la garantie d’une pratique plus adaptée et éthique. Le métier est entrain de vivre sa révolution. 

  • Comment vos patients réagissent-ils face à votre méthode ? 

Comprenez bien que ce n’est pas une méthode pour perdre du poids, car si vous pensez cela alors nous sommes encore dans une pratique de régime, certes plus douce mais toujours une sorte de régime contrôlé. Mon travail est toujours avec une caution scientifique et une analyse critique des pratiques. Dans la majeur des cas, des erreurs de nutrition et compréhension du corps sont à l’origine du problème, « on ne naît pas nutritionniste ou spécialiste ». Ce positionnement d’expert est une source majeur du problème de poids. 

Je passe beaucoup de temps à donner la bonne information pour éviter les erreurs majeurs puis ensuite la perte de poids peut être réalisée.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s