La balance votre outil du quotidien

Le savoir est fondé sur une habitude ! Sur l’expérience précisément pour les empiristes. Observons qu’après avoir mangé un repas, quelque soit l’adjectif qui qualifie ce repas, vous montiez sur la balance. Cette dernière, mesure un corps lesté de ce dit repas. L’évidence même de l’expérience vous fait conclure : « manger fait grossir ». A l’inverse, supprimer des repas et mesurer l’incidence sur la balance, conclut « manger moins fait maigrir ».

A partir de là, nous sommes rentrés dans un système dont la sortie est facile mais difficile à mettre en oeuvre. De cette situation, ce n’est pas forcément la conséquence sur la balance mais plutôt l’habitude de se peser qui va venir poser problème. Cette pesée post repas est obligatoirement soldée par une prise. Cette répétition ancre un savoir vrai de mon vécu d’expérience dans le lien prise alimentaire/variation sur la balance.

Concrètement, les conclusions que l’on pourrait observer, par la mesure du corps sur la balance, est peu efficace et elle doit être lue avec précautions. Le corps étant composé  de parties variables et non évaluables par la balance. Chacun peut rapidement avoir un rapport dit pathologique avec la balance par une répétition de la pesée. La  répétition d’une pesée dans un contexte donné cause plus de problème le rapport à sa balance. C’est le rapport à l’habitude et non à la balance qui est au coeur du problème.

Pour s’en sortir, la solution la plus efficace est d’arrêter cette habitude de pesée. Cela ne règle pas le problème en totalité car il vous reste les habitudes d’aller sur internet pour connaitre les calories des aliments qui vous sont gracieusement offertes par les coachs en poids, les applications connectéess, les salles de sport, les vendeurs de régime mais aussi par le Ciqual.

2 commentaires

  1. Merci pour ton intéressante contribution.
    Il aurait été également utile de signaler que les balances sont rarement justes même si elles sont souvent fidèles, et que les variations de poids observées ne dépendent pas seulement de l’avant ou de l’après repas mais des quantités de sel absorbées qui entraînent des rétentions d’eau et des fluctuations de 1 à 2 kg d’un jour à l’autre sans explication pour la plupart des personnes qui nous consultent.
    Bernard Waysfeld

Répondre à nicolassahuc Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s