#diététique – un effet « ping-pong » plutôt que du régime « yo-yo »

Approchons le système corps/esprit plutôt que le système poids/esprit : le poids est une mesure complexe et insuffisante donnant des informations que partielles voire erronées sur le fonctionnement du corps. Un seul exemple, dans une situation d’obésité, il est fréquent de trouver un état de dénutrition protidique alors que le poids nous affiche un excédent. Une lecture uniquement focalisée sur le poids ne vous permettra pas de comprendre le fonctionnement du corps. C’est ici l’erreur majeure réalisée au quotidien par de nombreuses personnes.

Le corps, cette machine, est ancré dans un « vivant » qui interagit avec un esprit, il nous est nécessaire de le penser dans cette dynamique d’imprévisibilité, au sens que les réactions peuvent être variables malgré les mêmes prises alimentaires.

Depuis de nombreuses années, nous entendons parler des régimes et depuis peu des émotions qui entraînent un effet yo-yo sur le poids. Ce petit objet d’amusement, dont les plus de 30 ans ont certainement joués avec, se rappellent que le corps (par le doigt) est relié au yo-yo par un fil. Ils ne sont donc pas séparés mais liés. Le corps et l’objet sont en lien. À un poids haut ou bas, ils sont toujours liés. C’est pour cela que je propose de concevoir les choses de manière différente avec l’idée de « l’effet ping-pong » proposant l’interaction corps/esprit et non poids/esprit.

Je veux exprimer par là, qu’il existe un aller-retour entre le corps (matière vivante) et l’esprit. Dans le corps, la médecine traditionnelle comprenant son fonctionnement peut le réparer et parfois l’améliorer et grâce à la psychologie soulage des souffrances vécues dans l’histoire du sujet. L’un ne va pas sans l’autre et il serait même dangereux de ne voir le système que d’un côté de la table de ping-pong. En effet, face à une situation de vie difficile, mes envies de manger, de me nourrir peuvent être perturbées. Dans les deux cas, le corps va subir l’impact de ce nouveau mode alimentaire.

Pour ceux qui ont tendance à moins manger, le corps entraîne en dénutrition provoquant des troubles du sommeil, de la fatigue, un trouble du transit intestinal, une tendance à la déprime, les ongles cassants, perte de cheveux et parfois des pulsions vers des aliments provoquées par l’hypoglycémie.

Pour ceux qui ont tendance à plus manger, là aussi le corps va subir l’effet de l’alimentation excessive avec principalement une prise de poids, des gastrites, des reflux gastro-oesophagien, des troubles du sommeil et d’autres symptômes.

On observe donc les effets de la souffrance psychologique sur l’alimentation qui en retour génère un mode de fonctionne spécifique sur le corps qui va générer un impact sur le mode alimentaire. Nous sommes donc face à un effet « ping-pong » qui prend parfois naissance dans le fonctionnement du corps et d’autrefois dans la souffrance.

Dans la problématique de perte de poids, le système « ping-pong » est identique. Dans l’imaginaire contemporain pour perdre 1kg, la diminution énergétique est proche de -300kCal, voire plus, sans tenir compte du niveau alimentaire consommé. Cette diminution trop forte entraîne donc un fonctionnement dans le corps générant l’augmentation des pensées sur la nourriture. Pour ceux qui ajoutent le sport l’écart énergétique devient -500kCal créant ainsi des pulsions de sucrées en plus des pensées dirigées vers la nourriture.

Pour conclure (à lire l’explication dans le livre à paraître) les deux aspects doivent être traités et de manière conjointe pour limiter ce phénomène de « ping-pong » et isoler la cause organique ou la cause psy pour mieux traiter la problématique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s