Obésité infantile, quelques réflexions

ITW Nicolas Sahuc pour Toute une histoire pour la prochaine émission :
Quels sont les bonnes règles alimentaires à adopter avec un enfant ? 

Le passage à table ne doit pas être le moment pour perdre l’habitude de nourrir l’enfant quand il a la sensation de faim. En effet, lors du passage au repas familial ou social, souvent on mange car c’est l’heure et non pas parce que l’on ressent la faim. Nous avons tendance à le faire finir une assiette ou de le faire manger car c’est l’heure et non pas parce qu’il a fail. Cette règle de base et simple doit nous rappeler de manger parce qu’une faim est présente et non pas parce que c’est l’heure. 
Quand considère-t-on qu’un enfant est en surpoids et comment ?

Pour vérifier qu’un enfant se trouve dans une situation d’obésité de grade 1 ou 2, simplement vous pouvez vous reporter sur les courbes d’Indice de Masse Corporelle qui sont dans les carnets de santé. Le degré 1 et 2 sont indiqués, à noter qu’il n’existe pas de surpoids chez l’enfant, uniquement un grade 1 ou 2 d’obésité. 

Il est important de s’inquiéter lorsque nous avons des cassures de courbes de poids, une déviation de la courbe. Marquer les points d’IMC permet de voir si le profil est normal (toujours sur la même déviation) ou s’il y a un changement. 
L’obésité chez l’enfant est-elle la même que chez l’adulte ? 

L’obésité correspond selon l’Organisation Mondiale de la Santé à un excès du tissus adipeux chez un individu qui va avoir des conséquences sur sa santé. Des comorbidités peuvent apparaître comme le diabète et d’autres pathologies. Il courant de voir des comorbidités chez des adolescents qui avant ne se rencontraient que chez l’adulte. En cela, les problématiques sont les mêmes. Le retentissement de l’obésité comme l’exclusion est mal vécu chez les deux sujets. Ces maladies sont identiques chez l’enfant et chez les adultes.
D’où peut venir un problème de surpoids ?

La cause principale est une consommation d’aliment au delà du rassasiement ou de manger quand la faim est absente. Bien sûr, si le type d’aliments que l’on consomme de manière fréquente est gras voire sucré/gras, cela ajoute du problème au problème.

Dans quelques autres cas, la mise en pratique de régime seul peut conduire à une obésité. Pour finir, certains contextes psychologiques peuvent conduire à une prise de poids. 
Avec un enfant, parle-t-on de régime ou de rééquilibrage alimentaire ?

Ni l’un ni l’autre car dans la majeure des situations, on apprend aux parents à être attentif aux sensations de faim et de rassasiement de l’enfant. Souvent, les parents sont angoissés par la prise de poids et tendent à réduire l’alimentation de l’enfant, ce qui a pour conséquence d’aggraver la sensation de faim de l’enfant qui pourra de temps en temps manger en cachette pour calmer sa faim. 

L’éducation des sensations va concerner toute la famille puis un travail sur les aliments sera nécessaire. 

Quel est le régime alimentaire à adopter lorsque l’on souffre de surpoids ?

idem

Quels sont les aliments à éviter pour ne pas prendre trop de poids ?

Aucun aliments ne peut être étiquetés comme étant à l’origine d’une prise de poids. C’est principalement de manger au-delà de sa faim tout comme de manger quand on a pas faim qui pose problème. Les consultations de nutrition permettent de mieux comprendre comment le corps interagit avec les aliments. Car la nutrition ne doit pas être normative, au sens de dire ce qu’il faut faire, elle est plutôt explicative. 
Est-il préférable que toute la famille suive le même régime alimentaire afin d’encourager l’enfant ? 

L’éducation sur la sensation de faim tout comme le rassasiement vont concerner tout le monde. Il est important de comprendre que le partage de repas ne doit pas négliger les sensations de faim de chaque membre de la famille. En quelque part tout le monde va suivre ce régime d’être attentif aux sensations. Bien sûr, nous parlerons d’équilibre alimentaire pour mieux structurer le repas et éviter la fréquence trop importante d’aliments trop gras qui pourraient conduire à un excès de matières grasses. 
Comment stabiliser son poids une fois la perte souhaitée effectuée ?

Il n’y a pas de stabilité de poids, car le poids est le problème. Il vient faire confondre le poids avec le corps. Alors on pense qu’en mangeant peu ou moins on va contrôler le poids, c’est une erreur fondamentale. En effet, dans ce raisonnement, au poids désiré on mange pour ne pas « re-grossir » ce qui est équivalent à « manger pour maigrir ». Manger, donc l’alimentation a un lien avec le corps et non le poids, car c’est sur notre faim que l’on peut s’adapter. S’adapter sur le poids est un comportement alimentaire problématique qui peut dans certains cas dérivés sur les troubles alimentaires. 
Quels conseils donner à une famille dont l’enfant souffre de surpoids ?

Il est important de ne pas parler du poids, de critiquer, de le peser, de le mesurer… de le mettre en garde de ne pas trop manger pendant un repas de fête, de lui limiter les portions par rapport aux autres ou interdire des aliments. 

Le plus aidant est de l’accompagner, de le soutenir et de l’aider sans se positionner comme un expert en nutrition. D’être attentif à sa faim et d’éduquer sa gourmandise. Faire du sport avec lui sera un complément très efficace.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s