« J’ai tout pour être heureux mais mon poids est mon seul problème, je ne comprends pas… »

en cours de rédaction
Cette phrase est souvent entendue dans les cabinets de consultation en nutrition. Analysons de plus prêt la structure de la phrase:
La conjonction de coordination « mais » segmente la phrase en deux parties. Après le « mais » on observe une domination. C’est-à-dire que le poids est plus important que le bonheur de tout avoir.
Continuons dans cette analyse, le « tout » comme si tous les désirs étaient comblés. Or précisément le poids est une souffrance et il est refusé.
Cette position de non acceptation fait que le bonheur ne peut être vécu. Le bonheur passe certainement par l’acceptation de ce qui est et non l’espoir d’être.

Un commentaire

  1. en fait, c’est de moi dont on parle dans cette phrase !!!
    que faire pour en écrire une autre ???

    Dommage que vous ne soyez pas Parisien…..

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s