Seneque et le poids

Citons Sénèque qui nous parle des bateaux quittant le port; le bateau a besoin de vent pour se diriger sinon la tendance est à revenir au port.

Nous avons besoin de cette sécurité qui nous permet d’affronter le danger du quotidien. Le danger des marins est aussi ces vagues que les océans produisent quand le temps se déchaîne. Ici, notons le rapport au temps et voyons le temps qui se déchaîne quand tout va « trop vite ». Alors nos repères peuvent volés en éclat ils les points d’ancrage sont faibles. Paradoxalement, du temps est nécessaire pour que ces ancres nous permettent de nous stabiliser.

Les vagues peuvent représentées la sérénité; c’est-à-dire le calme intérieur. Quand les évènements se déchaînent, alors l’océan nous fait vivre une épreuve dans laquelle il est important de bien maintenir sa « lifevest ». Pour certains, la crise de boulimie, pour d’autres des pertes de contrôle sur la nourriture qui vont nous aider à survivre.

Il devient fou donc dans les situations de tempête de vouloir supprimer l’objet qui nous permet de survivre. l’approche donc que l’on peut proposer est plurifocale:

1) accepter que l’océan est déchaîné,

2) accepter que l’on a besoin d’une « lifevest »

3) arrêter de s’épuiser à nager contre-courant

En pratique, comprendre pour l’océan est déchaîné et en quoi je suis aussi responsable de certaines vagues. Pour gagner en sérénité, l’harmonie de vie est primordiale. Concrètement, au quotidien,

Lifevest in the ocean: poids

Un commentaire

  1. Lutter contre les vagues finit par être épuisant…alors que se laisser porter par les vagues peut être si doux…Les vagues d’une vie ne sont jamais les mêmes, la mer peut être déchainée ou paisible…mais suivre le courant et accepter la mer telle qu’elle est, aujourd’hui, à l’instant présent, c’est tellement reposant…
    Lutter contre ses angoisses, lutter contre le poids, c’est épuisant aussi…
    Accepter ses angoisses et arréter de lutter contre elles, arréter de lutter contre son poids, c’est enfin trouver la paix…et retrouver les choses importantes de la vie.
    Le travail est long pour y parvenir…la mer ne se dompte pas si facilement…mais lacher sa bouée (dans les 2 sens du terme) c’est tellement reposant…

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s