Notre regard sur notre image source de toutes les angoisses

« La souffrance est réelle tout le matin lorsque j’évalue mon corps. Le miroir maintenant je l’évite pour ne plus souffrir tant l’insatisfaction est importante ». Ce discours est tenu par tous et totalement indépendant du poids corporel.

Notre regard est en permanence focalisé sur les points négatifs et le regard des autres porte finalement notre même jugement. Alors le regard des autres nous fait peur tout autant que l’on accepte pas les compliments. Ces compliments que l’on considère comme des offenses tant ils sont en désaccords avec ce que je peux ressentir.

A explorer pour se sortir de cela: « Où le regard ne porte pas »

2 commentaires

  1.  » tout autant que l’on accepte pas les compliments. Ces compliments que l’on considère comme des offenses tant ils sont en désaccords avec ce que je peux ressentir. » c’est marrant de lire ca, enfin, pas que je sois sadique, mais parce que je viens d’ecrire plus haut ‘quand on me fait un compliment, je crise’ . J’y vois plus clair d’un coup.

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s